Espèces ou carte de crédit? Pour le commerçant, les coûts sont identiques.

Comportement de consommation et de paiement

18. Juillet 2021

Pour un commerçant, en termes de coûts, qu’un client paie en espèces ou avec sa carte de crédit, cela ne fait aucune différence.

Depuis la pandémie, la préférence pour l’argent liquide dans le commerce traditionnel a nettement reculé. Ce n’était pas toujours ainsi. Et l’hygiène n’est de loin pas la seule raison qui pousse en faveur du paiement par carte de crédit. La comparaison des coûts montre elle aussi que depuis longtemps le «rien ne vaut l’argent liquide» ne tient plus face à la réalité numérique.

Combien coûte la carte de crédit?

Il est vrai que le commerçant paie des frais pour les paiements par carte de crédit. La commission due par le commerçant se compose de l’Interchange Fee (commission interbancaire), du Scheme Fee (frais versés aux réseaux des cartes) ainsi que de l’Aquiring Fee (frais de traitement) pour le suivi du commerçant. Elle est calculée sur un pourcentage du montant de la transaction et déduite directement de ce montant. Le commerçant perçoit le montant net de la transaction. A cela s’ajoutent des frais fixes peu élevés pour le commerçant tels que la location ou l’achat et l’utilisation du lecteur de cartes. Aucun frais n’est prélevé au client pour la transaction.

Constat quelque peu surprenant: l’argent liquide coûte cher.

On a tendance à sous-estimer son coût parce qu’il n’apparaît pas chaque mois sur la facture mais qu’on le paie sans s’en rendre compte. La mise à disposition et l’entretien des distributeurs de billets, le transport d’argent, les points de collecte d’argent centralisée, les coffres et autres onéreux concepts de sécurité coûtent cher. Et les coûts augmentent à chaque franc dépensé en liquide. En Suisse, on estime la dépense liée à la gestion des espèces à plus de 2,5 milliards de francs par an. Ce qui correspond à près de 300 francs par habitant. Ce coût est supporté à près de la moitié par les commerçants – pour le transport, le réapprovisionnement et le stockage de l’argent, pour l’assurance – et la seconde moitié par les banques.

Aucune différence pour les commerçants.

La commission de la concurrence (COMCO) a calculé que les paiements en espèces occasionnaient aux commerçants un surcoût de 0,94% du montant de l’achat. Les coûts de l’argent liquide étaient largement pris en compte dans la détermination de l’Interchange Fee. Ces frais ont été fixés par la COMCO de sorte que pour le commerçant, cela ne fasse pas de différence de coûts qu’un client paie en espèces ou avec sa carte de crédit. Conclusion: vous pouvez régler vos achats avec votre carte de crédit sans mauvaise conscience puisque tout le monde en profite: le commerçant, l’économie en général et vous (on l’espère)!

La carte de crédit.

Vos avantages.