Mythes et fausses idées: la société qui émet les cartes de crédit profite des intérêts moratoires élevés.

Mythes et histoires

16. Mars 2022

De nombreuses croyances circulent autour de la carte de crédit. Tirons les choses au clair et mettons fins aux rumeurs.

Croyance: la société qui émet les cartes de crédit profite des intérêts moratoires élevés.

Oui et non.

En principe, un émetteur de cartes de crédit n’a aucun intérêt à ce qu’une cliente ou un client rencontre des difficultés de paiement. Bien au contraire.

Les intérêts dus en cas de paiement échelonné compensent le risque accru de défaut de paiement de tout ou partie des intérêts et des remboursements convenus endossé par l’émetteur des cartes de crédit, qui, dans un tel cas, fait face à des coûts de refinancement et de gestion plus élevés. L’émetteur de cartes de crédit réalise un profit seulement lorsque l’utilisatrice ou l’utilisateur de la carte de crédit rembourse le montant dû comme convenu. Les défauts de paiement génèrent des coûts, des charges et des préjudices importants pour les utilisatrices et utilisateurs, mais aussi pour l’émetteur. Celui-ci a donc tout intérêt à ce que ses clientes et clients utilisent leur carte de crédit de façon responsable. C’est pourquoi il examine leur solvabilité et leur capacité de contracter un crédit avant d’émettre la carte de crédit et qu’il fixe un plafond de paiement mensuel. Il y est également tenu en vertu de la loi fédérale sur le crédit à la consommation (LCC). L’émetteur des cartes de crédit met également des instruments à disposition qui aident à bien maîtriser les dépenses personnelles.

Tags

Partager