Payer sans carte, sans contact et sans espèces.

Technologie et innovation

16. Février 2022

Les paiements mobiles avec le téléphone portable ou la smartwatch sont de plus en plus populaires, au grand bonheur des commerces.

Pour effectuer des paiements mobiles, il vous faut un appareil avec un accès à Internet: smartphone, smartwatch ou une tablette pour des achats en ligne. La carte de crédit est enregistrée dans le portefeuille de l’appareil mobile ou elle peut aussi être directement enregistrée dans une application avec une fonction de paiement comme l’application CFF ou dans l’App Store.

Une forte croissance.

Les paiements sans carte et sans espèces sont de plus en plus populaires en Suisse: aujourd’hui, environ une transaction sur dix est un paiement mobile. Dans le commerce en ligne, la part des recettes de ces transactions est déjà de plus de 20%, soit le double de celle de 2020. Le plus souvent, les paiements mobiles sont effectués sur place dans les magasins par un appareil mobile via une transmission de données sans contact (24%) au moyen du Near Field Communication (NFC), ou bien avec des applications comprenant une fonction de paiement intégrée (21%), ou encore avec un code QR (18%). Les virements entre personnes privées sur le territoire représentent environ 10%.

Source: Swiss Payment Monitor swisspaymentmonitor.ch

Le paiement mobile offre de nouvelles opportunités aux commerces.

Les paiements mobiles sont aussi intéressants pour les commerces.

Les paiements mobiles sont pratiques, sécurisés et simples pour les titulaires de cartes, mais ils présentent aussi de nombreux avantages pour les commerces. Les clients ont presque toujours leur téléphone mobile avec eux, les achats spontanés sont donc possibles. Les paiements mobiles augmentent les chiffres d’affaires et réduisent les frais comme l’illustre cet exemple de solution de paiement innovante dans la restauration. Sans oublier que le paiement mobile offre de nouvelles opportunités, des magasins agricoles sans caisse aux solutions d’abonnement personnalisées, ou encore l’association de nouveaux services au paiement.

Tags

Partager