La carte de crédit: un porte-monnaie amélioré.

Comportement de consommation et de paiement

14. Juillet 2021

La pandémie impacte durablement nos habitudes lorsqu’il s’agit de régler nos achats. La carte de crédit s’impose de plus en plus dans notre quotidien et le paiement sans contact devient la nouvelle norme.

Commerces et restaurants fermés ne veut pas nécessairement dire porte-monnaie fermé. La Suisse mise sur les transactions sans contact dans la vie de tous les jours – pour les achats en ligne comme au supermarché. Malgré les restrictions de sorties, de voyage ou de shopping, la carte de crédit gagne du terrain. C’est ce que confirme Tobias Trütsch, directeur de recherche et d’études et co-auteur du Swiss Payment Monitor: «Malgré la chute de la consommation à cause de la crise sanitaire, les cartes de crédit ont réussi à gagner des parts de marché.» Le Swiss Payment Monitor examine deux fois par an les habitudes de paiement de la population suisse.

La carte de crédit détrône l’argent liquide.

Pour régler ses achats, on sort donc régulièrement sa carte de crédit. Les statistiques le montrent: les cartes de crédit des prestataires suisses enregistraient en 2020 une hausse de 4,7% des transactions nationales par rapport à 2019 pour un chiffre d’affaires en hausse de 1%. Et cela malgré l’absence des «principaux usages» que représentent les sorties au restaurant ou la mobilité à travers par exemple la réservation de vols. La croissance se fait principalement au détriment de l’argent liquide. Cependant, l’activité nationale florissante n’a pas pu compenser le manque à gagner venant de l’étranger et ce même avec la carte de crédit.

Garder ses distances,

même pour régler ses achats.

Le paiement sans contact n’est pas une nouveauté, loin de là, mais la pandémie l’a véritablement fait exploser. Jeunes et moins jeunes préfèrent sortir leur carte ou payer avec leur téléphone portable ou leur montre connectée. Les transactions s’effectuent d’un geste discret – de manière hygiénique, simple et sûre – sans avoir à chercher désespérément sa monnaie. Les prestataires de cartes bancaires ont augmenté le plafond de paiement, le faisant passer de 40 à 80 francs pour permettre autant que possible les paiements sans contact.

Moins c’est plus – et toujours plus même pour moins.

4,7%

de transactions par cartes de crédit en plus en 2020.

345 millions.

En 2020, 345 millions de transactions ont été réalisées par cartes de crédit nationales pour un montant total de 25 milliards de francs.

Il y a bien longtemps que la carte de crédit n’est plus réservée au seul paiement de gros montants. Alors qu’avant la pandémie, 70% des montants inférieurs à 20 francs étaient encore réglés en espèces, de plus en plus de consommateurs se servent désormais de leur carte polyvalente pour payer leur café à emporter ou leur croissant chez le boulanger et réfutent ainsi la croyance selon laquelle les cartes de crédit ne conviendraient pas pour régler de petites sommes d’argent. Au contraire, la carte de crédit s’est imposée comme moyen de paiement de tous les jours.

Sources

Partager

La carte de crédit.

Vos avantages.